Accueil Economie Une flambée du prix du bétail, quelques semaines avant l’Aïd al-Adha

Une flambée du prix du bétail, quelques semaines avant l’Aïd al-Adha

393
0

Au cours des jours actuels, de nombreux agriculteurs ont ouvert leurs portes à ceux qui souhaitaient acheter le sacrifice de l’Aïd, dans un contexte où le marché du bétail connaît une flambée des prix, oscillant entre 1000 et 2500 dirhams le bélier, par rapport aux prix des derniers an.
Un certain nombre d’agriculteurs qui ont reçu la visite de « Bayan Al-Youm » au cours des deux derniers jours, dans les régions d’Al-Jadida et de Berrechid, ont attribué les prix exorbitants au coût élevé de l’alimentation et au coût élevé de l’engraissement, malgré les efforts du gouvernement. lancement, avec de hautes instructions royales, d’un programme exceptionnel d’atténuation des effets du manque de précipitations pluviales, avec une enveloppe financière prévisionnelle. Avec 10 milliards de dirhams, une partie a été affectée à la distribution d’orge et d’aliments composés subventionnés aux agriculteurs concernés, ce qui pose la question du « sort des aides qui ont été allouées aux agriculteurs, qui en ont bénéficié et comment cela a été fait ». », ou l’hypothétique « la cupidité des agriculteurs et leur exploitation des circonstances de la hausse des prix ».
Et d’après ce dont j’ai été témoin du relevé d’aujourd’hui des enclos d’engraissement de moutons, il apparaît qu’il y a une baisse significative de la qualité des moutons offerts – en termes de taille et de masse – où l’on constate qu’il y a presque une absence des gros et type de sacrifice « gras » qui caractérisait la plupart des hangars, même en nombre limité.
Jeudi dernier à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustafa Baitas, a confirmé que l’offre de bétail destinée à l’Aïd al-Adha 2022 devrait dépasser les 7 millions de têtes, contre une demande estimée à 6 millions de têtes, soulignant que la situation sanitaire Pour un bon troupeau.
Répondant aux questions des journalistes, Paytas a déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, présidée par le Premier ministre Aziz Akhannouch, qu’environ deux millions de bovins ont été vaccinés contre la fièvre aphteuse et qu’environ 19 millions d’ovins ont été vaccinés contre la PPR. la variole, et 4,5 millions de caprins contre la PPR, dans le cadre de la vaccination gratuite.
Le ministre a indiqué que les opérations de surveillance qui ont été menées jusqu’à présent ont abouti à l’enregistrement de 242 mille exploitations d’engraissement ovin et caprin, et au comptage de 5 millions de têtes de bétail, tandis que les sorties de surveillance se sont élevées à 939, et des échantillons alimentaires prélevés 263 échantillons, en plus de publier deux rapports de violations dans deux régions.
Le ministre s’est également arrêté sur le contexte de la campagne agricole en cours, caractérisée par le retard des pluies, rappelant le lancement par le gouvernement, avec de hautes instructions royales, d’un programme exceptionnel d’atténuation des effets du manque de pluie, assorti d’une enveloppe financière enveloppe estimée à 10 milliards de dirhams, dont une partie a été affectée à la distribution d’orge et d’aliments composés subventionnés aux agriculteurs concernés.

Lire aussi:  Toyota lance de nouvelles versions de la célèbre Corolla

Abdul Samad Adendin

Marrakech, 2022-06-08 20:41:29 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe Premier ministre préside une réunion ministérielle sur la protection sociale
Article suivantSignature d’un accord-cadre pour activer le nouveau plan de développement des centres techniques industriels