Accueil Divertissements « Un théâtre pour les Marocains » : Questions d’enracinement et d’identité...

« Un théâtre pour les Marocains » : Questions d’enracinement et d’identité des publics marocains

203
0

L’écrivain Ahmed Al-Fatnassi, dans son livre « Le théâtre pour ses Marocains : questions d’enracinement et d’identité dans les théâtres marocains », récemment publié par la Fondation Vague culturelle, nous invite à revoir cet axiome qui considère le théâtre occidental comme l’origine du tous les arts, mais c’est plutôt le seul modèle de théâtre, selon la vision centrale de « l’esprit ». occidental ». Il est certain que le livre de l’artiste et écrivain Ahmed Al-Fatnassi, « Un théâtre pour son Maghreb », représente un premier seuil pour une discussion continue et moderne avec les formules théoriques et les références qu’il présente, sur lesquelles les fondements Les conclusions de l’ouvrage dans son ensemble sont établies. Ce que propose l’écrivain Ahmed Al-Fatnassi, dans son livre « Un théâtre pour son Maghreb », c’est un désir épistémologique urgent de débarrasser nos esprits de ces « enveloppes » coincées, de les libérer cognitivement, et les reconstruire dans leur propre contexte.
L’écrivain Ahmed Al-Fatnassi souligne, dans une conclusion synthétique, « L’approche identitaire est considérée comme essentielle, dans l’approche des éléments qui composent le spectacle, car ils sont une expression de l’identité culturelle marocaine. Cependant, dans le cadre de l’approche de modèles spécifiques et appliqués à des scènes plus globales que les arts du spectacle, capables de formuler leurs composantes esthétiques et de les dépasser pour inclure les rituels, la célébration, le carnaval et tous les rituels associés aux fêtes, dans un cadre performance collective à laquelle, et à travers elle, vous participez avec un groupe d’individus, mais avec des différences. Varier, d’une région à l’autre (Maroc oriental, Anti-Atlas, Rif, Maroc du sud…) (..), le critique Hassan Al-Menei a précédemment souligné la transformation marquante menée par l’artiste Tayeb Al- Siddiqi, dans sa capacité, à travers sa pièce « Badi Al-Zaman Al-Hamdani », à provoquer un changement significatif dans la conception du spectateur, à une époque où le théâtre se préoccupait d’une question majeure : la recherche d’une identité arabe.
Lorsque le chercheur et dramaturge Ahmed Al-Fatnassi a choisi de présenter des exemples de « Théâtre pour le Maghreb », et à travers des applications spécifiques de scènes historiquement héritées, c’est qu’il a choisi une voie parallèle, qui consiste à approcher des scènes qui existent en soi, et « posséder un soutien historique et identitaire ». Si la représentation est partagée par l’humanité, comment ne pas accepter, se demande l’écrivain Al-Fatnasi, « l’existence du spectacle marocain ancien dans son propre contexte, en dehors de la « boîte magique » dans laquelle il est destiné à être enterré, sinon le « l’artistique » et la performance en seront supprimés ?? Ainsi, les représentations populaires anciennes peuvent confirmer leur communauté artistique et esthétique à travers leurs composantes internes.
La notion de spectacle a contribué à reconsidérer cet ancien héritage spectaculaire marocain, et les recherches et études universitaires ont reconsidéré les pratiques du spectacle en dehors du cercle de la pratique théâtrale pure. Pour tenter de replacer le spectacle et les arts du spectacle dans le contexte de la recherche, loin des idées fausses. Sur le plan appliqué, l’écrivain Ahmed Al-Fatnassi a pu s’arrêter aux spectacles marocains, exemples du « Théâtre pour les Marocains », dans une première tentative de démonter la structure de ce spectacle et de se rapprocher de ses composantes esthétiques.
L’écrivain a inclus à la fin du livre un mini dictionnaire dont le but n’était pas d’expliquer et d’interpréter certains mots amazighs, et d’autres de la langue familière, et pas seulement de tenter de rassembler et d’expliquer certains termes liés aux idiomes populaires marocains. , mais plutôt dans le cadre d’une tentative de confirmation, à partir de cette table de mots exclusive. Les termes évoqués, ou utilisés par les praticiens du spectacle, indiquent qu’il existe une possibilité réelle et scientifique de réfléchir à l’établissement d’un dictionnaire du spectacle.
Le livre « Un théâtre pour ses marocains » : Questions d’enracinement et d’identité dans le spectacle marocain comprend une présentation du poète et dramaturge Abdelhak Mifrani, intitulée « Un théâtre pour ses marocains : le spectacle et notre identité esthétique », et un premier chapitre qui comprend « Mythe et performance artistique, spectacle dans la critique théâtrale marocaine et fouilles dans le spectacle marocain. » Le Vieux », et quant au deuxième chapitre, on lit « Tashalat (Safi et Talizi), du théâtre ambulant au carnaval : Immediazen, Belmaun, puis les représentations collectives : Ahidos et Ahwash. Le troisième chapitre s’arrête au spectacle et à la question de l’identité. Une composition et une annexe ont été réalisées.
Il est à noter qu’Ahmed Al-Fatnassi (écrivain et dramaturge, né en 1955 dans la ville de Safi), possède une longue expérience dans le domaine théâtral, en tant qu’acteur et metteur en scène dans de nombreuses pièces de théâtre (théâtre amateur, professionnel), (entre années 1970 et aujourd’hui)… en plus de son expérience de pionnier. Au théâtre pour enfants.
Parmi ses publications :
* Contes « Dada Salt », Editeur : Hod Safi, première édition, 2003.
* « Péchés » est un roman – Presse Dar Volubilis pour l’Impression et l’Edition de Marrakech, 1ère édition 2006.
* « Le Tatouage du Sud » est un roman – Nour Safi Press, 1ère édition 2008,
* « Ait Al-Kih », un texte théâtral – Dar Al-Diwan Printing and Publishing Press, 2013.
* « L’enseignant et le théâtre… applications et exercices théâtraux pour l’enseignant », dans le cadre d’une série d’études, Livre n° (38), Arab Theatre Authority, Emirat de Sharjah, Émirats arabes unis, 2018.

Lire aussi:  La décision de Maggie dans The Walking Dead est liée à World Beyond et au massacre d'Omaha.

Marrakech, 2024-01-04 18:00:00 (Maroc-Actu) –

Article précédentCréation d’un comité pour assurer l’approvisionnement du marché national en produits de la pêche maritime pendant le mois de Ramadan
Article suivantAbdellatif El-Jawahiri remporte le prix du « Meilleur gouverneur de banque centrale d’Afrique »