Accueil Economie Bank of Africa lance la Chaire africaine pour la durabilité et la...

Bank of Africa lance la Chaire africaine pour la durabilité et la finance d’impact

154
0

Le Groupe Bank of Africa a lancé mardi à Casablanca la Chaire africaine pour la durabilité et la finance d’impact, une initiative pionnière qui reflète l’engagement du Groupe en faveur du développement durable.
Afin de lancer cette initiative innovante, la Bank of Africa, déterminée à rester un acteur majeur et une référence dans la transition vers une économie plus durable, a rencontré des partenaires distingués des domaines de l’éducation et de la recherche au Maroc, à savoir le Cadi Ayyad l’Université de Marrakech, l’Université euro-méditerranéenne de Fès et l’Université Hassan II de Casablanca. L’École Hassania des Travaux Publics, l’Université Ibn Zohr d’Agadir et l’Institut Supérieur du Commerce et de la Gestion des Travaux.
Dans une déclaration à la Presse maghrébine arabe, le directeur exécutif de la Banque d’Afrique, Ibrahim Benjelloun Touimi, a confirmé qu’il s’agit d' »un jour historique en termes de coopération entre le monde académique et le monde entrepreneurial ». Il a expliqué que « six institutions académiques sont aujourd’hui associées au Groupe Bank of Africa, dans le but de développer ce qui constituera un pôle de recherche et d’innovation dans le domaine de la durabilité et de la finance d’influence ». Il a souligné que « ce mandat de chaire est considéré comme très prestigieux, car il est habituellement confié à des professeurs de grande valeur ». « Il s’agit d’une institution bancaire et d’un groupe financier qui, avec les institutions académiques, dirigeront une chaire dont le travail sera multidimensionnel. »
Il a ajouté que le sujet ne se limite pas seulement à l’éducation, mais qu’il est également important de préparer un livre blanc, d’organiser des séminaires et de procéder à une classification du domaine, des pratiques bancaires et des documents de référence.
Il a également souligné que cette initiative représente un engagement à long terme qui mobiliserait des ingénieurs, des diplômés, des docteurs en gestion et des scientifiques, ce qui met en évidence l’ampleur et la diversité des compétences impliquées.
De son côté, la vice-présidente chargée de l’innovation, de la recherche et des partenariats à l’Université Cadi Ayyad, Fatima Al-Zahraa Iflahen, a indiqué que cette réunion s’inscrit dans les préoccupations nationales liées à la synergie et à la réflexion commune en matière de durabilité au sein du Royaume.
Elle a expliqué que cet événement « permet aux universités d’ouvrir leur système économique et social à une réflexion durable et développementale pour notre pays ».
Elle a souligné que cette chaire spéciale, axée sur la finance à impact, est conçue pour avoir un impact immédiat sur la population et pour améliorer le développement et le bien-être de manière tangible. La Chaire Africaine pour la Finance Durable et la Finance d’Impact aspire à être un centre d’expertise influent qui contribue efficacement à orienter les politiques et les pratiques dans le domaine de la finance durable et à impact au Maroc et sur le continent africain.
Les travaux de la chaire comprennent un livre blanc, des ateliers et séminaires, en plus du contenu pédagogique, pour contribuer à la recherche et promouvoir les pratiques durables. Cela permettra de promouvoir des activités économiques ayant un impact positif sur la population et les secteurs, à travers plusieurs leviers, dont la finance durable, l’investissement responsable, la responsabilité sociale des entreprises, l’éthique, la technologie, la numérisation, l’économie circulaire, la mobilité durable et la mesure d’impact.

Lire aussi:  Poutine confirme que le dollar est devenu une monnaie non sécurisée

Marrakech, 2023-12-20 18:00:51 (Maroc-Actu) –

Article précédentIntelligence artificielle… Comment récolter ses bénéfices et éviter ses obstacles ?
Article suivantGames for Earning (P2E), fraude au nom de la charité et deepfakes de votes